AEDH

Unione forense per la tutela dei diritti umani, LIDU (IT) et APDHA (ES) – dénoncent le refus du ministre italien Salvini d’accueillir le bateau Aquarius

29 mai 2018 – Unione forense per la tutela dei diritti umani (IT), LIDU (IT) and APDHA (ES) dénoncent la décision du Ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, d’ordonner la fermeture des ports italiens, refusant ainsi l’accès du bateau Aquarius de l’ONG SOS Méditerranée avec à bord 629 migrants.
 
Communiqué

En savoir plus
APDHA, Espagne – Les organisations membres de Migreurop en Espagne exigent au gouvernement espagnol de respecter les Droits de l’Homme dans la gestion des frontières

APDHA, Espagne – Les organisations membres de Migreurop en Espagne exigent au gouvernement espagnol de respecter les Droits de l’Homme dans la gestion des frontières

Les organisations membres de Migreurop en Espagne exigent que le gouvernement prenne ses responsabilités concernant le traitement médiatique de cette réalité. Les images et discours criminalisant les victimes conduisent à des problèmes de cohabitation et à une augmentation de l’islamophobie, du racisme et des discriminations. Elles exigent également la fermeture

En savoir plus
APDHA, Espagne – L’APDHA se mobilise, en collaboration avec divers mouvements sociaux et activistes, pour la fermeture des centres de détention d’étrangers à travers la campagne « Territoire libre de Centre de Détentions d’Etrangers ».

APDHA, Espagne – L’APDHA se mobilise, en collaboration avec divers mouvements sociaux et activistes, pour la fermeture des centres de détention d’étrangers à travers la campagne « Territoire libre de Centre de Détentions d’Etrangers ».

La campagne a pour objectif de dénoncer l’existence de ces centres et les lamentables conditions d’enfermement. Les organisations dénoncent la détention dans ces centres de personnes qui n’ont commis aucun crime. Actuellement, il existe sept centres du genre en Espagne et le gouvernement a annoncé la construction de trois centres

En savoir plus

Lettre ouverte conjointe: « La Loi organique de protection de la sécurité citoyenne espagnole, une atteinte au droit de réunion pacifique et au droit d’asile »

12 février 2015 – Dans deux lettres ouvertes conjointes adressées aux membres de la Commission LIBE et à trois commissaires européens, 10 organisations dont l’AEDH, l’APDHA et l’IDHC expriment leurs inquiétudes concernant l’adoption de la Loi organique de protection de la sécurité citoyenne par le Congrès des députés espagnol le 11 décembre 2014. L’adoption définitive de cette loi introduirait des restrictions inutiles et disproportionnées au droit de réunion pacifique en Espagne et légaliserait la pratique des renvois sommaires vers le Maroc à partir des enclaves espagnoles en Afrique du Nord.

En savoir plus