AEDH
L’invalidation en 2014 de la directive sur la conservation des données favoriserait les droits de l’Homme mais selon Eurojust menacerait la lutte contre les crimes graves

L’invalidation en 2014 de la directive sur la conservation des données favoriserait les droits de l’Homme mais selon Eurojust menacerait la lutte contre les crimes graves

En 2006, une directive de l’Union européenne a été adoptée obligeant les télécoms et les fournisseurs de services Internet à conserver les données de trafic, de localisation et d’autres informations pour une période allant de six mois à deux ans, des informations qui pourraient être utilisées dans la lutte contre

En savoir plus
Système entrée/sortie (EES) : Des « frontières intelligentes » qui négligent la protection des données personnelles

Système entrée/sortie (EES) : Des « frontières intelligentes » qui négligent la protection des données personnelles

En 2011, la Commission européenne a lancé une politique de « frontières intelligentes » afin d’améliorer la sécurité des frontières au sein de l’Union européenne. Cela inclut l’utilisation de contrôles automatisés aux frontières (« Automated Border Control »)[1]. Parmi ces contrôles automatisés aux frontières, figurent quatre principaux systèmes d’informations ; SIS, Eurodac, ETIAS, et EES[2].

En savoir plus