AEDH

Protection des données et intelligence artificielle

La Commission européenne a proposé une série de règles éthiques touchant le secteur en plein développement de l’intelligence artificielle. Cette annonce s’inscrit dans la stratégie énoncée par Bruxelles visant à placer l’Europe au premier plan de l’intelligence artificielle tout en prenant en considération l’humain. Ce dernier point est absolument essentiel, dans la guerre technologique et économique que se livrent les Etats-Unis et la Chine avec notamment pour enjeu le développement de la G5 pour lequel le constructeur chinois Huawei possède une avance considérable, l’individu et la protection de ses données est trop souvent relégué au dernier rang des priorités comme en témoigne le développement du Social Credit System en Chine.

La RGPD adoptée en 2018 par l’Union Européenne vise à créer un cadre de confiance propice à la collecte des données permettant aux entreprises de relever les défis inhérents à l’IA tout en préservant les valeurs morales et la liberté qui font la force de l’Europe. Cette collecte des données apparaît nécessaire pour rester compétitif sur les différents marchés et assurer la santé, la sécurité et les conditions de vie nécessaires à l’épanouissement de la population.

webmin