AEDH

Tendances de la régularisation des ressortissants de pays tiers en situation de séjour irrégulier dans l’Union Européenne – Janvier 2008

Ce document a été rédigé par la Commission LIBE du Parlement européen.
Le nombre d’immigrés qui résident de façon irrégulière en Europe a considérablement augmenté. Les Etats membres de l’Union européenne ont mis en place différentes stratégies de réponse, l’une d’elles étant la politique de légalisation et de régularisation. Entre les pays européens, les
politiques publiques sur la régularisation varient énormément. Le document sur les“Tendances de la régularisation des ressortissants de pays tiers en situation de séjour irrégulier dans l’UE“ fournit des informations et des données sur les procédures de régularisation. Elle présente également les statistiques disponibles ainsi qu’une bibliographie.

En savoir plus

Conditions des ressortissants de pays tiers retenus dans des centres (camps de détention, centres ouverts, ainsi que des zones de transit), avec une attention particulière portée aux services et moyens en faveurs des personnes aux besoins spécifiques au sein des 25 Etats membres de l’Union Européenne – Décembre 2007

Cette étude a été demandée par La Commission des Libertés civiles, de la Justice et des Affaires intérieures du Parlement Européen. Ce travail s’inscrit dans la suite de plusieurs visites ces dernières années de
délégations de la commission LIBE dans plusieurs pays membres de l’Union Européenne. Ces missions ont donné lieu à des rapports ou des résolutions. La présente étude porte sur les conditions des migrants et des demandeurs d’asile dans les centres d’accueil et dans les centres de détention ou de transit en s’appuyant sur des enquêtes terrain dans les vingt-cinq pays de l’Union. Il s’agit de la première étude sur le sujet qui repose sur des études de terrain dans l’ensemble des pays de l’Union Européenne, c’est à dire vingt-cinq pays à la date de la commande, en
décembre 2006..

En savoir plus

Note à l’attention de la délégation du Parlement Européen se rendant à Malte le 17 mars 2006 dans le cadre d’une mission d’évaluation de la politique européenne d’accueil des demandeurs d’asile et du contrôle des frontières – Mars 2006

« En adhérant à l’Union Européenne, Malte a accepté d’adhérer au principe de respect des
droits fondamentaux qui ont marqué la construction de cet ensemble régional. La
législation européenne sur l’asile et l’accueil des réfugiés, est certes bien loin d’être
satisfaisante – la FIDH et ses organisations membres l’ont maintes fois souligné au cours
des dernières années -, mais elle fixe des normes minimales dont on ne comprendrait pas
que Malte puisse d’une quelconque façon s’exonérer. »
(Rapport FIDH, n°403, septembre 2004)

En savoir plus