AEDH

L’utilisation des scanners de sécurité dans les aéroports de l’UE: la quête d’une inexistante sécurité absolue – 15 février 2011

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

L’AEDH émet de très vives inquiétudes quant à l’utilisation des scanners corporels en Europe. Elle a donné son point de vue sur la communication de la Commission européenne du 15 juin 2010i et veut ici exprimer une opinion plus générale sur le déploiement des scanners de sécurité. Les scanners corporels ou scanners de sûreté ont des répercussions importantes sur la vie privée et sur la protection des données personnelles, et il est ainsi nécessaire de faire une évaluation approfondie de la nécessité et les implications de l’utilisation de tels instruments.

Téléchargez la prise de position de l’AEDH, un résumé  de cette note (seulement disponible en anglais), et les annexes de la note :

– Communication de la Commission du 15 juin 2010 (COM(2010)311)

Résolution du Parlement européen du 23 octobre 2008

Commentaires du CEPD sur la Communication de la Commission (seulement en anglais)

Lettre du groupe de travail Article 29 sur la question des scanners corporels (seulement en anglais)

Projet de règlement de la Commission en matière d’aviation civile

Note de l’Agence des droits fondamentaux (FRA) sur les scanners corporels (seulement en anglais)

Résolution adoptée par la European Privacy and Data Commissioners’ Conference des 29 et 30 avril 2011 (seulement en anglais)

Projet d’avis du CESE relatif à l’utilisation des scanners de sûreté

Image1, Image2, Image3, Image4

Compte AEDH