AEDH

LDH- France – Un nouveau pas à l’ONU vers un traité contraignant les multinationales à respecter les droits humains

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

9 mars 2018 – Le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU a examiné, le 8 mars 2018, le rapport de la 3ème session du groupe intergouvernemental de travail (GTIG) chargé d’établir un instrument international juridiquement contraignant pour que les multinationales soient tenues responsables des atteintes aux droits humains et à l’environnement qu’elles commettent. Une nouvelle étape a été franchie qui permettra au processus de négociation de se poursuivre vers une nouvelle session en octobre 2018, avec le soutien de la société civile et d’une majorité d’États, dont la France. L’intervention de l’Union européenne était particulièrement attendue, car elle a, à plusieurs reprises, tenté d’obstruer le processus depuis 2015 : elle a finalement annoncé qu’elle participerait de manière constructive. Ce changement d’attitude de l’Union Européenne, et le rôle pro-actif de la France au sein de l’UE, font suite à une importante mobilisation de la société civile et des parlementaires français qui ont été près de 250, de divers bords politiques, à écrire au président Macron pour soutenir l’initiative de ce traité.

Pour en savoir plus : https://www.ldh-france.org/dossier-presse-traite-onu-les-multinationales-les-droits-humains/

webmin