AEDH

L’amélioration des congés parentaux dans l’Union européenne

Le Parlement européen a approuvé le 4 avril un texte relatif à l’amélioration des congés parentaux et particulièrement de paternité. Le texte prévoit un minimum de 10 jours de congé de paternité ainsi que deux mois de congé parental rémunérés. Si certains pays notamment la France font déjà mieux, cette adoption vise à une relative harmonisation des conditions au sein de l’Union Européenne et concourt à une plus grande égalité entre les sexes. Le texte vient également créer un « congé d’aidant » de cinq jours par an permettant aux travailleurs d’aider un membre de leur famille ou du même foyer souffrant de problèmes médicaux ou d’une incapacité liée à l’âge. Cette adoption s’inscrit dans un vaste processus de construction d’une « Europe sociale » mais la route est encore longue.

webmin