AEDH

Communiqué de l’AEDH à propos des élections européennes 2019

Elections européennes : des inquiétudes fortes mais quelques lueurs d’espoir !

(English below)

L’Association Européenne pour la Défense des Droits de l’Homme prend acte du résultat des élections européennes.

Ce résultat procure à la fois des inquiétudes fortes et des lueurs d’espoir.

Des inquiétudes fortes :  comment ne pas s’alarmer de la progression des droites souverainistes et europhobes, racistes et manipulatrices. Leurs clameurs nationalistes recouvrent les discours d’ouverture – certes souvent malmenés –  qui sont le fondement de la constitution de l’Union européenne. Leur capacité de nuisance sera forte quelle que soit leur appartenance à tel ou tel groupe.

Des lueurs d’espoir : la poussée écologiste est indéniable ; tous les partis – au delà des historiques – ont « verdi » leur programme avec plus ou moins de sincérité et d’opportunisme. L’urgence climatique est là, il faudra savoir et pouvoir répondre aux immenses défis en cours et à venir ; garder en mémoire, que le 9 mai dernier – journée de l’Europe – a été le jour du « dépassement ». L’Union « vit à crédit » depuis lors ! Un changement drastique de politique n’est plus seulement une question idéologique, c’est une nécessité impérative de survie de l’humanité.

D’autres forces de progrès dans quelques pays ont également conforté leur position.

Dans ce contexte, la responsabilité de celles et de ceux qui vont diriger l’Union (les pro-européens dans leurs diversités et leurs rivalités) est colossale car ne pas changer de voie aurait les mêmes conséquences ; la poursuite de la désagrégation de l’Europe et de ses valeurs fondamentales.

La société civile européenne s’est mobilisée avant les élections, menant des campagnes d’information et de plaidoyer pour une Europe ouverte et juste, avec ses moyens ô combien insuffisants au regard des défis en cours ; elle doit le rester et amplifier son action pour les défis à venir, en rappelant sans cesse qu’une société ne se construit pas sur le « bruit et la fureur », la peur et l’exclusion, mais par le développement de politiques économiquement équitables, sociales, justement redistributives, écologiquement fortes, renforçant ainsi les droits collectifs et individuels des citoyens et citoyennes de l’Union.

L’Association Européenne pour la Défense des Droits de l’Homme (AEDH) avec ses membres et ses partenaires sera particulièrement vigilante sur les sujets relevant de son champ d’action, celui des droits et des libertés et du respect de l’Etat de droit.

 

Bruxelles, le 28 mai 2019

 

 

 

European elections: strong concerns but some glimmers of hope!

 

The European Association for the Defense of Human Rights takes note of the results of the European elections.

This result provides both strong concerns and glimmers of hope.

Strong concerns: how can we not be alarmed by the progress of sovereignist and Europhobic, racist and manipulative rights? Their nationalist clamours cover the opening speeches – often abused, of course – that are the foundation of the European Union’s constitution. Their capacity of prejudice will be high regardless of their membership in a particular group.

Some glimmers of hope: the ecologist push is undeniable; all parties – beyond the historical ones – have « greened » their programmes with more or less sincerity and opportunism. The climate emergency is here, it will be necessary to know and be able to respond to the immense challenges ongoing and to come; keep in mind that 9 May last – Europe Day – was the day of « overtaking ». The Union has been « living on credit » since then! A drastic change in policy is no longer just an ideological issue, it is an imperative necessity for the survival of humanity.

Other forces for progress in a few countries have also strengthened their position.

In this context, the responsibility of those who will lead the Union (the pro-Europeans in their diversities and rivalries) is colossal because not changing course would have the same consequences; continuing the disintegration of Europe and its fundamental values.

European civil society mobilized itself before the elections, conducting information and advocacy campaigns for an open and fair Europe, with its resources sorely inadequate in the light of the current challenges; it must remain so and amplify its action for the challenges ahead, constantly reminding us that a society is not built on « noise and fury », fear and exclusion, but by developing economically equitable, social, justly redistributive and ecologically strong policies, thus strengthening the collective and individual rights of the Union’s citizens.

The European Association for the Defense of Human Rights (AEDH) with its members and partners will be particularly vigilant on the subjects falling within its field of action, the one of rights and freedoms and respect for the rule of law.

 

Brussels, 28 May 2019

 

Contact :

aedh@aedh.eu

T : +32247822874

webmin