AEDH

Le Comité Helsinki hongrois – Fini les «tests psychologiques» humiliants et stigmatisants pour déterminer l’orientation sexuelle dans les procédures d’asile

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a jugé que les tests psychologiques d’orientation sexuelle dans les procédures d’asile interféraient avec le droit à la vie privée des requérants et ne pouvaient donc pas être pris en considération dans une procédure d’asile. Le Comité Helsinki hongrois a plaidé contre ces méthodes, systématiquement utilisées par l’autorité hongroise en matière d’asile, arguant qu’elles sont dépassées, scientifiquement discutables et fondées sur des stéréotypes homophobes.

En savoir plus 

webmin