AEDH
La démocratie européenne, le grand défi. Que reste-t-il de la démocratie quand la sécurité et la défense maîtrisent l’agenda politique?

La démocratie européenne, le grand défi. Que reste-t-il de la démocratie quand la sécurité et la défense maîtrisent l’agenda politique?

Le 19 février 2018, l’AEDH a été invitée à intervenir lors de l’événement du European Civic Forum #MEGA – MAKE EUROPE GREAT FOR ALL. Représentée par son Secrétaire Général, Claude Debrulle, l’AEDH s’est focalisée sur la thématique suivante ‘Que reste-t-il de la démocratie quand la sécurité et la defense maîtrisent

En savoir plus

Devant l’urgence, que deviennent les principes de l’État de droit ?

4 février 2016 – L’AEDH a échangé avec le groupe d’étude du comité en charge de la préparation d’un avis sur les deux propositions de directives portant sur la lutte contre le terrorisme, le programme d’action Européen contre le trafic et l’utilisation illicites d’armes à feu et d’explosifs et la directive sur la lutte contre le terrorisme.

En savoir plus

Appel à l’action de l’UE pour la sauvegarde des droits fondamentaux

27 janvier 2016 – Civil Society Europe, dont l’AEDH est membre, exprime ses inquiétudes quant à la proposition de loi du gouvernement polonais sur le pouvoir judiciaire et sur les médias. L’AEDH soutient Civil Society Europe dans son appel aux institutions européennes à protéger les droits fondamentaux des citoyens polonais et européens.

En savoir plus

Lettre ouverte conjointe: « La Loi organique de protection de la sécurité citoyenne espagnole, une atteinte au droit de réunion pacifique et au droit d’asile »

12 février 2015 – Dans deux lettres ouvertes conjointes adressées aux membres de la Commission LIBE et à trois commissaires européens, 10 organisations dont l’AEDH, l’APDHA et l’IDHC expriment leurs inquiétudes concernant l’adoption de la Loi organique de protection de la sécurité citoyenne par le Congrès des députés espagnol le 11 décembre 2014. L’adoption définitive de cette loi introduirait des restrictions inutiles et disproportionnées au droit de réunion pacifique en Espagne et légaliserait la pratique des renvois sommaires vers le Maroc à partir des enclaves espagnoles en Afrique du Nord.

En savoir plus