AEDH

Belgique : le gouvernement n’ajoutera pas à la liste des pays sûrs ***l’Algérie, la Tunisie et le Maroc***

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

Par un arrêté du 3 août 2016, la Belgique avait adopté une liste de pays d’origine sûrs : Albanie ; Bosnie-Herzégovine ; Kosovo ; Serbie ; Monténégro ; Ancienne République Yougoslave de Macédoine ; Inde ; Géorgie. Depuis plusieurs mois, le Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Theo Francken, avait décidé d’allonger cette liste par l’ajout, notamment, de trois pays du Maghreb (Tunisie, Maroc, Algérie). Il avait maintenu son projet en dépit de l’avis négatif (mais non contraignant) de la Commission Générale sur les Réfugiés et les Apatrides (CGRA).

Le gouvernement belge a finalement refusé d’inscrire ces nouveaux pays sur la liste de pays d’« origine » sûre au motif qu’une telle décision ne doit pas être politiquement motivée mais bien fondée sur un examen objectif. A ce titre, le gouvernement a rappelé qu’en tant qu’instance indépendante, l’avis du CGRA, bien que consultatif, aurait dû être suivi.

Cette décision est saluée par l’AEDH qui, avec la Ligue belge et EuroMed Droits, avait mené campagne auprès de membres du gouvernement et de parlementaires contre cette tentative d’allonger une liste, déjà controversée, par des pays que nul ne peut qualifier de totalement « sûr ».

webmin