Soutenir les lanceurs d’alerte, c’est agir pour la liberté d’information

Soutenir les lanceurs d’alerte, c’est agir pour la liberté d’information

Bruxelles, le 9 décembre 2016 

L’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) transmet toute sa solidarité aux lanceurs d’alerte inculpés et condamnés en première instance dans le procès « LuxLeaks ». L’AEDH soutient l’appel au rassemblement du Comité de Soutien à Antoine Deltour, le Comité luxembourgeois de solidarité avec les inculpés du procès LuxLeaks et la Plateforme paradis fiscaux et judiciaires le 12 décembre à Luxembourg.

Le 29 juin 2016, le procès LuxLeaks s’est conclu sur la condamnation des lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet qui avaient agi dans l’intérêt général en documentant les dispositions luxembourgeoises d’évasion fiscale en faveur des multinationales. Cette condamnation est inacceptable. Le procès en appel des lanceurs d’alerte et aussi, suite à un appel général du parquet luxembourgeois, du journaliste Edouard Perrin acquitté en première instance, se tiendra à partir du 12 décembre à Luxembourg.

Une large mobilisation est nécessaire pour obtenir la relaxe des trois inculpés. Ce procès est aussi l’occasion, pour les citoyennes et les citoyens européens, de manifester leur engagement pour le respect du droit à l’information, et la création réglementaire d’une protection des lanceurs d’alerte.

Rassemblement européen le lundi 12 décembre à partir de 13 h sur le parvis de la cité judiciaire de Luxembourg.

Communiqué de presse (FR)

Communiqué de presse (EN)

 

Retour à la page précédente