Londres, mars 2017 et lutte contre le terrorisme : la fin, quelle qu’elle soit, ne justifie pas les moyens - Communiqué de presse

Une fois de plus l’œuvre de mort voulue par les terroristes a frappé. L’Association Européenne pour la défense des Droits de l’Homme (AEDH) exprime toute sa compassion et sa solidarité envers les victimes et leur famille.

Après Paris, Bruxelles, Nice, Berlin, l’attentat a été perpétré en plein cœur d’une ville européenne. Cela ne signifie en aucune manière que les attentats sont secondaires en d’autres lieux. Mais l’attentat de Londres vient rappeler qu’au même moment où Daesh cède de plus en plus sur le terrain, il garde toujours l’option de terroriser là ou l’action lui demande peu de moyens pour une efficacité maximum. Le but ultime est la division des sociétés par des réactions de colère et de rejet collectif. L’AEDH n’accepte pas que des personnes soient stigmatisées à cause de leur origine supposée ou réelle. Ensemble, défendons tous et toutes une société ouverte et solidaire basée sur les valeurs de démocratie et des droits fondamentaux.

L’AEDH appelle à ce que les auteurs présumés soient interpellés et traduits en justice. Elle appelle à toute la vigilance des citoyennes et des citoyens, au Royaume-Uni et dans tous les pays de l’UE, pour que des procédures expéditives n’entachent pas la crédibilité de la justice. La lutte légitime contre les actes terroristes et leurs auteurs ne sort jamais grandie lorsque les libertés sont sacrifiées au nom de la sécurité. Enfin, l’AEDH appelle les sociétés civiles des pays européens, à agir auprès de leur gouvernement, pour que la solidarité et la défense des libertés servent de guide dans la lutte contre le terrorisme.

 

Retour à la page précédente