Derniers communiqués

L’AEDH apporte son entier soutien au Comité Helsinki Hongrois contre les attaques des autorités hongroises

27 octobre 2017 - Les autorités hongroises s’attaquent une nouvelle fois aux organisations de la société civile en révoquant unilatéralement quatre accords de coopération qui avaient été établis de longue date avec le Comité Helsinki Hongrois (CHH). Le CHH n’a donc plus accès aux lieux de détention policière, aux établissements pénitentiaires, aux centres d’accueil ou de détentions d’immigrés et de demandeurs d’asile, et aux centres de détention des gardes-frontières. La résiliation de ces accords réduit à néant le contrôle indépendant de la société civile dans les lieux d’enfermement et empêche les détenus de bénéficier d’une assistance juridique gratuite.

Pilier social et directive travailleurs détachés : les deux faces du social dans l’UE ?

25 octobre 2017 - L’Association Européenne pour la défense des Droits de l’Homme (AEDH) se réjouit de la décision des Ministres européens de l’Emploi et des Affaires sociales de donner leur feu vert, à l’unanimité, à la Déclaration sur le Socle européen des droits sociaux, appelé aussi le pilier social. Avec cet accord, les Etats membres autorisent Donald Tusk, Président du Conseil européen, à signer la Déclaration avec Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne et Antonio Tajani, Président du Parlement européen, le 17 novembre lors du sommet social de Göteborg, en Suède.

Malte : l’AEDH condamne l’assassinat de Daphne Caruana Galizia, célèbre journaliste d’investigation

18 octobre 2017 - Daphne Caruana Galizia, journaliste et blogueuse maltaise connue pour son combat contre la corruption a été lâchement assassinée le 16 octobre 2017 par une bombe placée sous sa voiture. Lanceur d’alerte engagée, Daphne Caruana Galizia a révélé en 2016 le scandale des Panama Papers dans son pays.

Journée Mondiale du Refus de la Misère : l’AEDH vous invite à participer !

17 octobre 2017 - Pour fêter les 60 ans d’actions du Mouvement ATD Quart Monde et les 30 ans de la création de la Journée Mondiale du Refus de la Misère, l’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) considère que la lutte contre les inégalités et en particulier contre la pauvreté est restée l’un des principaux points aveugles de l’activité de l’Union européenne er de ses Etats membres.

28 septembre 2017 - Catalogne : l’exigence démocratique d’un retour à une solution politique

Quelle que soit l’avis sur l’indépendance éventuelle de la Catalogne, l’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) et ses associations membres en Espagne, l’Institut des Droits de l’Homme de Catalogne (IDHC) et l’Association pour les Droits de l’Homme en Andalousie (APDHA) protestent et condamnent la stratégie poursuivie par le gouvernement central espagnol. L’AEDH approuve sans réserve les protestations politiques qu’elles ont émises.

27 septembre 2017 - Migrations : Après la France, la Belgique collabore avec le régime dictatorial du Soudan

L’AEDH appelle le gouvernement belge et tout autre État Membre concerné à cesser immédiatement toute collaboration avec la dictature soudanaise.

20 septembre 2017 – Lettre ouverte au Conseil GAC et aux Etats Membres sur la situation en Pologne et l’activation de l’article 7.1 du TUE.

Malgré les avertissements répétés de la Commission européenne, d’autres organes internationaux et d’organisations de la société civile, le gouvernement polonais a continué de porter atteinte à l’Etat de droit et aux droits de l’Homme au cours des derniers mois. C’est pourquoi l’AEDH, conjointement avec Amnesty International, la FIDH, Human Rights Watch et Reporters sans frontières, interpelle le Conseil et les États membres en amont de la réunion du Conseil des Affaires Générales du 25 septembre. La lettre réitère nos préoccupations et enjoint le Conseil et les Etats Membres à soutenir l’effort de la Commission visant à activer la procédure prévue à l’article 7.1 TUE.

Cour européenne des Droits de l’Homme : sur le lieu de travail, l’employeur n’a pas tous les droits

15 septembre 2017 - L’AEDH ne peut que se réjouir de l’arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’Homme rendu le 5 septembre 2017 dans l’affaire Bărbulescu c. Roumanie qui encadre les conditions dans lesquelles un employeur peut surveiller les correspondances d’un salarié sur le lieu de travail.

Indépendance de la justice : après la Hongrie et la Pologne, la Roumanie est en danger

29 août 2017 - L’Association Européenne pour la Défense des Droits de l’Homme (AEDH) et l’Asociaia Pro Democratia (APD) expriment leur inquiétude concernant l’avenir de l’État de droit et l’indépendance de la justice en Roumanie.

17 août 2017, Barcelone et Cambrils, nouvelles capitales de la douleur - Communiqué de presse

Bruxelles, 18 août 2017 - L’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) présente toutes ses condoléances les familles et les proches des victimes des attentats de Barcelone et de Cambrils et les assure de toute sa solidarité.

Turquie : soutenons les défenseur-e-s des droits injustement attaqué-e-s !

28 juillet 2017 - La FIDH (Fédération internationale des droits de l’homme) au nom de l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (un partenariat FIDH-OMCT) et l’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) ont participé, ce mardi 25 juillet, au rassemblement de soutien aux défenseur-e-s des droits de l’Homme injustement incarcérés en Turquie. Cet événement organisé à Bruxelles par Amnesty international et Avaaz, dont font partie certain-e-s des militant-e-s arrêtés le 5 juillet dernier, accompagnait la remise des centaines de milliers de signatures de protestation à Madame la Haute Représentante/Vice-Présidente de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini, qui devait recevoir hier le ministre turc des Affaires étrangères, M. Mevlüt Çavuşoğlu.

La démocratie de nouveau en danger en Pologne

26 juillet 2017 - L’association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) s’inquiète une fois de plus des attaques contre l’état de droit menées par le gouvernement sous le contrôle étroit, évident et revendiquée du président du parti au pouvoir, le PIS.

La solidarité avec les réfugiés ne peut pas être un délit !

20 juin 2017 - Il y a un peu plus de deux ans, à l’aube de l’année 2015, les Européens se sont réveillés dans la sidération de voir que des centaines de milliers de personnes rejoignaient leur territoire, par les moyens les plus insensés et les moins sûrs, pour leur demander asile.

L’APDHA et l’AEDH exigent que le Parlement Européen s’engage pour mettre fin aux violations des droits des femmes porteuses de marchandises à Ceuta

19 Juin 2017 - L’association de Défense des Droits de l’Homme en Andalousie (APDHA) et l’Association Européenne pour la Défense des Droits de l’homme (AEDH) présentent le 20 juin devant le Parlement Européen leur rapport sur les violations des droits de l’homme dont souffrent les femmes travaillant en tant que porteuses de marchandises à la frontière de Ceuta. Elles exigent du Parlement européen qu’il s’implique et empêche cette situation de perdurer. Elles se réuniront avec la Commission Européenne, les commissions des Libertés Civiles, de Justice et Affaires Intérieures (LIBE) et des Droits de l’Homme (DROI) du Parlement Européen et des eurodéputés espagnols.

Lettre ouverte à l’association "Européens sans frontières" et au réseau de cinémas MK2

13 juin 2017 - L’AEDH, Euromed Droits, la FIDH, Frontexit, la LDH et Migreurop demandent que la diffusion d’un court-métrage mensonger sur les réfugiés cesse immédiatement. Ce film favorise la désinformation face aux véritables actions de l’Union européenne (UE) et de l’agence Frontex dans la "gestion" des mouvements migratoires.

L’AEDH lance un appel pour le respect de la démocratie et des droits de l’Homme partout en Europe

29 mai 2017 - L’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) suit avec une grande préoccupation les atteintes aux droits civiques et politiques dans les pays de l’Europe centrale et orientale. Sa préoccupation concerne le travail de longue date sur la promotion des réformes démocratiques de 1989 à nos jours. Aujourd’hui malheureusement, ces pays sont confrontés à un nouveau défi pour la démocratie et les droits fondamentaux singulièrement en Roumanie mais aussi dans toute la région où des groupes de plus en plus nombreux et bien organisés travaillent à éroder les bases démocratiques de ces sociétés.

Lettre conjointe au Parlement européen pour qu’il adopte une résolution sur la situation en Hongrie

25 avril 2017 - Au regard de la situation en Hongrie, l’AEDH, conjointement à Amnesty International, FIDH, Human Rights Watch, Open Society European Policy Institute et Reporters sans frontières appelle le parlement européen à adopter une résolution pour soutenir la société civile, la liberté de presse, la liberté académique, l’État de droit, et les droits fondamentaux en Europe.

Londres, mars 2017 et lutte contre le terrorisme : la fin, quelle qu’elle soit, ne justifie pas les moyens - Communiqué de presse

27 mars 2017 - Une fois de plus l’œuvre de mort voulue par les terroristes a frappé. L’Association Européenne pour la défense des Droits de l’Homme (AEDH) exprime toute sa compassion et sa solidarité envers les victimes et leur famille.

Oui, les droits des femmes sont décidément d’actualité !

8 mars 2017 - La Journée internationale des femmes de ce mercredi 8 mars 2017 est consacrée cette année par l’ONU au thème « Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50 - 50 d’ici à 2030 ». A cette occasion, les gouvernements des Etats membres sont invités à prendre des engagements pour mettre fin à l’inégalité de genre à travers un ensemble de mesures allant des lois et des politiques jusqu’à des plans d’action et des investissements appropriés dans un cadre national.

Organisations de la société civile : Plus de souffrance induite par les nouveaux projets de la Commission européenne sur les retours et l’enfermement

3 mars 2017 – En pliant sous la pression politique afin de se montrer « ferme » concernant la migration irrégulière, la Commission européenne tourne le dos à une mise en œuvre pleine et entière des garanties de respect des droits humains inscrites dans la directive Retour et pousse véritablement pour que les États membres abaissent leurs standards de protection des droits.

Lettre ouverte au Collège des commissaires au vu de la situation en Pologne

16 février 2017 - Initiée par Amnesty International, FIDH, Human Rights Watch, Open Society European Policy Institute et Reporters Sans Frontières, plus de 70 organisations ont décidés de soutenir l’initiative

Déclaration conjointe : Libye - l’accent mis sur les politiques de lutte contre les passeurs et sur la coopération avec les autorités libyennes exposeront les populations déplacées à de mauvais traitements et des détentions arbitraires.

22 février 2017 - Plus de 70 organisations ont envoyé une lettre aux chefs d’États et décideurs politiques européens afin d’exprimer leurs inquiétudes à propos de la coopération de l’UE avec la Lybie...

Position de l’AEDH sur EES - lettre adressée aux membres de la Commission LIBE

A l’attention des membres de la Commission LIBE : vous vous apprêtez à voter le règlement du Parlement européen et du Conseil [COM(2016)0196] portant création d’un système d’entrée/sortie (EES) pour enregistrer les données relatives aux entrées et aux sorties des ressortissants de pays tiers qui franchissent les frontières extérieures des Etats membres de l’Union Européenne ainsi que les données relatives aux refus d’entrée les concernant. Ce texte comporte de nombreuses dispositions qui violent les droits fondamentaux au respect à la vie privée et de la protection des données.

Déclaration conjointe : Le naufrage du droit d’asile - Des pressions intolérables sur la Tunisie

Bruxelles, 21 février 2017 - Les autorités tunisiennes sont la cible de pressions intolérables de la part de l’Italie et de l’Allemagne. En l’espace d’une semaine, elles ont dû opposer une fin de non-recevoir aux responsables allemands puis italiens qui envisageraient de renvoyer vers la Tunisie des personnes migrantes et réfugiées. Les questions de sécurité intérieure semblent constituer la pierre angulaire de termes de coopération imposés à la Tunisie sur un terrain qui, pourtant, en est totalement distinct : le droit d’asile.

Le Laissez-passer européen, un pas supplémentaire vers l’expulsion à tout prix

7 février 2017 - Alors que des hauts fonctionnaires africains et européens se réunissent à Malte les 8/9 février 2017 à mi-parcours du processus de la Valette, l’Union européenne fait un pas de plus pour restreindre la mobilité des personnes migrantes et imposer sa loi aux pays d’où viennent la majorité d’entre elles, sous la forme du « laissez-passer européen », adopté sans bruit en octobre 2016.

Donald Trump n’est pas le bienvenu en Belgique tant que le « MuslimBan » est d’application

31 janvier 2017 - Communiqué conjoint LDH / AEDH - Discriminatoire, inepte, cruel, dangereux, arbitraire, honteux… le « Muslimban », l’ordre exécutif interdisant l’accès au territoire pour tous les ressortissants de sept pays à population majoritairement musulmane (Yémen, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Irak), constitue une gifle infligée par le nouveau Président des Etats-Unis d’Amérique à la dignité humaine et à l’idéal démocratique.

La CNCDH expose ses réserves quant à la conformité aux droits humains des traités de commerce

20 Janvier 2017 - La FIDH, l’AEDH et la LDH attendent de voir renforcé le débat sur les traités d’investissements et de libre-échange qu’ils considèrent comme stratégique pour le respect des droits humains.

Berlin, image de la fin d’une année terrible

23 Décembre 2016 - Ce lundi 19 décembre, la capitale allemande a connu à son tour ces scènes d’horreur dont Paris et Bruxelles en Europe de l’Ouest, et Istanbul, Karachi, Beyrouth et tant d’autres ont été les théâtres précédents. Jusqu’à sa fin l’année 2016, à Alep, Ankara, Berlin, mérite bien le qualificatif de sanglante.

Droits des migrant-e-s : "Toujours moins !"

Bruxelles, 18 Décembre 2016 - « En cette Journée internationale des migrants, engageons-nous à proposer des solutions cohérentes, qui soient guidées par le droit et les normes internationaux et une volonté commune de ne laisser personne à la traîne ». Telle est la phrase prononcée par le Secrétaire général de l’ONU, en décembre de l’an dernier. La même quasiment depuis que la Journée des migrants a été proclamée en 2000 par l’Assemblée générale. Elle commémore l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille. Mais, la réalité est qu’elle n’a été ratifiée que par 49 pays dont aucun État membre de l’Union européenne ou largement de pays du Nord.

Déclaration conjointe : les leaders européens peuvent sauver des vies cet hiver s’ils changent leurs politiques migratoires

L’AEDH a signé avec 31 ONG, une Déclaration Conjointe adressée au Conseil européen avant sa réunion du 15 décembre. Le renforcement du cadre pour une migration légale, l’ouverture de voies sûres et légales pour les réfugiés et la protection des droits de toute personne arrivant en Europe, devraient être les priorités de la politique migratoire européenne.

10 et 16 décembre : Les droits ne sont pas le problème, ils sont la solution !

10 décembre 2016 - A la veille des commémorations d’une part du 68ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, le 10 décembre 1948, et de l’autre du 50ème des Pactes internationaux sur les droits civils et politiques et sur les droits sociaux, économiques et culturels, le 16 décembre 1966, l’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) rappelle que les droits ne sont pas le problème, ils sont la solution. Ils sont souvent mis en cause, ils ne doivent jamais s’éteindre.

Soutenir les lanceurs d’alerte, c’est agir pour la liberté d’information

9 décembre 2016 - L’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) transmet toute sa solidarité aux lanceurs d’alerte inculpés et condamnés en première instance dans le procès « LuxLeaks ». L’AEDH soutient l’appel au rassemblement du Comité de Soutien à Antoine Deltour, le Comité luxembourgeois de solidarité avec les inculpés du procès LuxLeaks et la Plateforme paradis fiscaux et judiciaires le 12 décembre à Luxembourg.

Europol : une fuite de données massive qui révèle où sont les risques - Communiqué du 2 décembre 2016

2 décembre 2016 - L’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) dénonce avec une vive inquiétude la fuite de données des fichiers d’Europol. Europol réagissant à un reportage d’une télévision publique néerlandaise, a reconnu mercredi que certains de ses documents secrets, concernant des activités terroristes, avaient été mis en ligne suite à « une erreur humaine ».

Déclaration : Les violences faites aux femmes doivent être combattues avec les armes des droits

Bruxelles, 25 novembre 2016 - 33 % des femmes dans l’Union européenne ont été victimes de violence un moment dans leur vie, et, au cours de 12 mois précédents, 13 millions ont souffert de violence physique, 3,7 millions de violence sexuelle, et 9 millions ont subi une traque furtive, selon une enquête de l’Agence de Droits Fondamentaux de l’Union européenne publiée en 2014.

Déclaration conjointe : Le Parlement européen doit aborder l’accord entre l’UE et l’Afghanistan

27 octobre 2016 - Plus de x organisations de la société civile, dont l’AEDH, ont demandé au Parlement européen d’intervenir sur l’accord Joint Way Forward entre l’UE et l’Afghanistan.

Arrestation du président de la LDH : la FIDH et l’AEDH rejoignent la LDH dans le dépôt d’une plainte contre X

16 septembre 2016 - La FIDH, l’AEDH et la LDH ont déposé plainte aujourd’hui contre X suite à l’arrestation le 2 avril dernier, du président de la Ligue des droits de l’Homme belge francophone, Alexis Deswaef. Cette arrestation administrative par la police bruxelloise sur la Place de la Bourse de Bruxelles, à l’occasion d’un rassemblement antifasciste et antiraciste, s’est déroulée dans le contexte des commémorations postérieures aux attentats de Bruxelles. La FIDH et l’AEDH avaient, à l’instar de la LDH, immédiatement dénoncé et vivement contesté l’arrestation du Président de la Ligue des droits de l’Homme.

Renforcement de l’agence Frontex : L’UE reste sourde aux cris d’alarme des ONG

22 septembre 2016 - Plus puissante que jamais, bénéficiant d’une impunité totale, l’agence européenne de surveillance des frontières change de nom et se voit reconnaître un mandat renforcé. L’Union européenne a fait le choix d’augmenter les moyens dédiés à l’expulsion, au contrôle, et aux activités de coopération hors de son territoire, au mépris des droits des migrants et des réfugiés.

La Ligue Internationale pour les droits de l’Homme décerne la Médaille Carl-von-Ossietzky 2016 à SOS Méditerranée et au reporter photographe Kai Wiedenhöfer

6 septembre 2016 - Le Jury de la Ligue Internationale pour les droits de l’Homme a décidé de distinguer SOS Méditerranée (siège à Berlin) et Kai Wiedenhöfer (Berlin) qui ont fait preuve de courage civique et ont contribué largement à la réalisation des droits de l’Homme. « Avec leur engagement exceptionnel les deux attributaires attirent l’attention du public sur la situation désespérée des réfugiés et en même temps sur les origines des fuites de réfugiés et des migrations » a affirmé la présidente du Conseil d’Administration.

Turecký výjimečný stav a my - Petr Uhl

06 août 2016 - Turecko musí být demokratickým právním státem. Požaduje to i skupina významných evropských a tureckých občanských spolků, jejichž společné prohlášení zde zveřejňujeme spolu s výpravným komentářem Petra Uhla.

Déclaration conjointe sur l’état d’urgence en Turquie

Bruxelles, Paris, Ankara 5/8/2016- EuroMed Droits, l’AEDH, la FIDH, HRFT et l’IHD sont extrêmement préoccupés par l’état d’urgence décrété en Turquie pour une période de trois mois à la suite de la tentative de coup d’État du 15 juillet, au cours de laquelle des centaines de civils, de soldats et de policiers ont perdu la vie. L’état d’urgence permet au président et au Conseil des ministres de gouverner par décret, sapant ainsi les principes démocratiques. Cet état d’urgence suspend également « en tout ou en partie » l’exercice des droits humains et des libertés fondamentales, y compris les obligations de la Turquie en vertu de la Convention européenne des droits de l’Homme.

Paris, Bruxelles, Nice, mais aussi Beyrouth, Bagdad, Istanbul, Orlando et tant d’autres...

18 juillet 2016 - L’Association Européenne pour la défense des Droits de l’Homme condamne ce qui ne peut être considéré que comme un crime horrible. L’AEDH s’incline devant les victimes et assure leurs proches de sa solidarité. Les actes violents à l’encontre d’autres êtres humains restent injustifiables, où qu’ils soient, quels qu’ils soient.

Nouveau mandat de l’agence Frontex - L’UE s’obstine dans sa guerre contre les migrants et les réfugiés

7 juillet 2016 - Depuis trois ans, la campagne inter-associative Frontexit dénonce l’incompatibilité de l’agence Frontex avec le respect des droits fondamentaux. La création d’un nouveau corps européen de garde-frontières en lieu et place de Frontex, validée par le Parlement européen le 5 juillet dernier, marque une étape supplémentaire dans la guerre menée par l’Union européenne (UE) contre les migrants et les réfugiés.

Appel aux chefs des gouvernements parties prenantes du Sommet des Balkans de l’Ouest : « Il faut mettre fin aux violations du droit d’asile ! »

4 juillet 2016 - A l’occasion du troisième Sommet sur les Balkans de l’Ouest, aujourd’hui à Paris, l’AEDH, EuroMed Droits et la FIDH dénoncent le déni de réalité des Etats vis-à-vis de la question de l’accueil, dans des conditions dignes, des migrants et réfugiés voyageant sur la route des Balkans de l’Ouest.

Déclaration avant le sommet du Conseil européen de 28 et 29 juin : Après le Brexit, l’Union européenne doit retrouver ses valeurs fondatrices

28 juin 2016 - Partir ou ne pas partir : la question ne sera plus posée. Le Royaume-Uni ne fait plus partie de l’Union européenne. L’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) estime qu’au-delà du résultat au référendum, qui forcément fige une réponse binaire, les problèmes subsistent.

Déclaration conjointe en amont du Conseil européen du 28 et 29 juin 2016 : les ONGs condamnent fermement les nouvelles politiques européennes visant à freiner et contenir les migrations

27 juin 2016 - Au cours du prochain sommet européen, les leaders de l’Union européenne (UE) discuteront de la nouvelle proposition de la Commission européenne pour la création de nouveaux cadres de partenariats avec les pays tiers. Cette communication vise à mobiliser tous les instruments de coopération extérieure existant au niveau européen et national pour endiguer la migration vers l’Europe. Une coalition de plus de 100 ONGs exprime sa vive inquiétude quant à cette nouvelle direction prise par l’UE faisant de la dissuasion et des retours les principaux objectifs de ses relations avec les pays tiers, au détriment de sa crédibilité et de son influence pour la défense des valeurs fondamentales et des droits de l’Homme.

Les listes de « pays sûrs » de l’Union européenne : un déni du droit d’asile

26 mai 2016 - L’AEDH, EuroMed Droits et la FIDH alertent sur les dangers de l’utilisation de la notion de sûreté pour traiter les demandes d’asile (voir analyse). Aucun pays ne peut être présumé « sûr ». En adoptant une telle liste, l’Union européenne (UE) et ses États membres institutionnaliseraient au niveau européen une pratique consistant pour les États à refuser d’assumer pleinement leurs responsabilités envers les demandeurs d’asile, en violation de leurs obligations internationales.

Coercition et exclusion ne font pas une politique d’asile équitable ! Les « pistes » de la Commission pour une réforme de l’asile sont, pour les unes, inacceptables, pour les autres, irréaliste

4 mai 2016 - Dans une note publiée ce jour, l’AEDH observe que, pour se rallier la coopération des États membres, pour endiguer la venue sur le territoire européen de personnes qui pensent pouvoir y trouver une protection, la Commission européenne se propose d’organiser une régression historique des droits des demandeurs d’asile et des réfugiés.

Frontex 2.0 : le bras armé de l’Union européenne se renforce et demeure intouchable

27 avril 2016 - D’ici août 2016, les institutions européennes veulent remplacer Frontex par une nouvelle agence de garde-côtes et de gardes-frontières qui portera encore davantage atteinte aux personnes en migration. Ce nouveau mandat renforce les inquiétudes dénoncées par la campagne FRONTEXIT depuis sa création : dissuader, contrôler et mettre à distance les hommes, les femmes et les enfants jugés indésirables alors qu’ils exercent leur droit à quitter tout pays et leur droit à demander l’asile.

Refugiés : Les pays de l’Union européenne délèguent à la Turquie le soin (et l’argent) de s’en occuper

17 avril 2016 - Communiqué conjoint de ALOS- LDH, ASTI, Cercle de Coopération, MSF et l’AEDH. La venue de demandeurs d’asile restera le moment où les pays de l’UE se sont dérobés à leurs responsabilités en sous-traitant moyennant finances à la Turquie l’accueil, le confinement et la réadmission des réfugiés parvenus en Grèce.

Les États membres préfèrent « délocaliser » des policiers plutôt que de « relocaliser » les réfugiés - Communiqué de presse du 8 avril

Nul ne doute que, confrontée à la très importante présence de migrants sur son territoire, la Grèce ait besoin d’un coup de main de ses partenaires européens. La conscience des drames qui se jouaient, depuis trois ans, dans les îles grecques a ainsi justifié le plan que la Commission européenne a publié en mai dernier.